ENA ou comment améliorer le recrutement des hauts fonctionnaires de l’Etat ?

«  Je frémis aujourd’hui quand je pense à l’effroyable conscription de cerveaux livrés chaque année à l’Etat par l’ambition des familles qui, plaçant de si cruelles études au temps où l’adulte achève ses diverses croissances, doit produire des malheurs inconnus, en tuant à la lueur des lampes certaines facultés précieuses qui plus tard se développeraient…