Les Britanniques sur le départ, les Européens au travail ?

  Et un de plus ! WE🇪🇺STILL❤️YOU🇬🇧 — Donald Tusk (@donaldtuskEPP) January 24, 2020 Il n’aura échappé à personne que les Britanniques sont enfin parvenus, après bien des atermoiements à trouver un accord en interne sur les modalités de la sortie de l’Union européenne. (On ne reviendra pas ici sur le fait que cela représente…

Elargissement et approfondissement de l’Union européenne : faut-il choisir ?

  Parmi les débats qui passionnent la sphère européenne – pour en faire parti, il suffit de parler six langues, avoir deux Master, une année d’échange et d’être déconnecté de son pays natal -, constitue le saint des saints, le nec plus ultra : élargissement versus approfondissement Or, une fois qu’on a employé le mot « versus »,…

Décennie 2010 : l’Europe coincée dans une polycrise

(Illuminations – Turin) Les années 2010 se sont terminées il ya  deux jours. Et avec le changement de décennie vient le temps des bilans et des introspections. Comment résumer ces dix dernières années en Europe ? L’exercice est difficile non seulement puisqu’il faut procéder à une sélection comportant toujours sa place d’arbitraire, mais aussi puisqu’il…

Jacques Chirac et l’Europe : une histoire de France

(Dijon) Parler des rapports qu’a entretenus Jacques Chirac avec l’Europe, c’est presque s’attaquer au particulier pour décrire une généralité. En effet, en cumulant l’ensemble de ses interventions et actions sur l’Europe, on retrouve un beau condensé de la relation complexe entre la France et l’Union européenne. Chirac, un nationaliste par stratégie ? C’est peu dire…

Couple franco-allemand : divorce à l’italienne ?

Lors d’une réunion-débat en 2009, l’ancien directeur de cabinet de Jacques Delors, Pascal Lamy qualifiait l’Allemagne de « pragmatique et nombriliste » et la France de « volontariste et narcissique », soulignant alors que « lorsque le couple franco-allemand combine pragmatisme et volontarisme, ça marche ; lorsqu’il combine nombrilisme et narcissisme, rien ne peut fonctionner ». Difficile de trouver meilleur résumé des atouts…

Luxembourg, la Cour de justice et le paradis perdu

(Salle d’audience, Cour de justice de l’Union européenne – Luxembourg) [200e article] Aussi bien chez les européistes que les eurosceptiques, le barycentre de l’ordonnancement de notre monde se trouve à Bruxelles (voir Bruxelles : qui se cache derrière ?). Assurément, la folie créatrice qui habitait Salvador Dali se serait épanouie à merveille dans le dérangement chaotique…

50 ans du marché commun entre réussites économiques et compétitions déloyales

(Delirium Tremens – Bruxelles, Belgique – 2012) En 1968, avec une année d’avance sur le programme établi par le Traité de Rome (voir Traité de Rome : sexagénaire Europe), la Communauté économique européenne célébrait le lancement du marché commun. Ce marché dans lequel les marchandises pouvaient désormais circuler librement avait vocation à répondre au marché américain,…

Principe de subsidiarité : un flou organisé

(Oeuvre pour la Nuit Blanche – Musée Guimet – Paris) Apparu avec le Traité de Maastricht en 1992, le principe de subsidiarité fut l’un des rares principes à faire consensus, aussi bien auprès des eurosceptiques que des proeuropéens. En effet, ce principe vise à donner la compétence à l’échelon qui est le plus à même d’agir. Forcément,…

Traité de Lisbonne : quel bilan 10 ans après ?

(Monastère de Belem – Lisbonne, Portugal – 2015) Le Traité de Lisbonne fête cette année les 10 ans de son existence dans l’indifférence générale. Sans revenir en détail sur la genèse de ce Traité, il s’agissait, en résumé, de sortir la construction européenne de l’impasse dans laquelle l’avait conduit le double non français et néerlandais aux référendums de 2005. Reprenant plusieurs…

L’élargissement à l’Est : une erreur historique ?

(Palais présidentiel – Varsovie, Pologne – 2013) Le 1er mai 2004, l’Union européenne connaissait son deuxième moment d’euphorie, deux ans après l’arrivée de l’euro : l’entrée de 10 nouveaux Etats membres (Pologne, Hongrie, Slovénie, Slovaquie, République tchèque, Estonie, Lituanie, Lettonie, Malte, Chypre. C’était la fin définitive du « rideau de fer » dénoncé par Winston Churchill soixante ans plus…

Déficit démocratique et Union européenne : l’horizon indépassable ?

(Vue intérieure de l’Atomium – Bruxelles, Belgique – 2012) Au cours des années 1970, une formule de l’universitaire britannique David Marquant fit florès à propos de la construction européenne encore balbutiante : l’existence d’un « déficit démocratique ». Cette analyse reposait alors sur le caractère technocratique du projet, pensé par quelques hauts fonctionnaires et appliqué par des dirigeants,…