Willow et le Seigneur des Anneaux : influences réciproques

Le Seigneur des anneaux de J.R.R Tolkien posa les jalons du genre de l’héroïc fantasy (univers médiévalo-fantastique), dont Game of Thrones est aujourd’hui le successeur le plus connu. Son impact va bien au-delà de ce seul genre puisque des sagas comme Harry Potter s’inspirent largement du folklore ou de l’histoire. Il n’est donc guère surprenant que son influence touche aussi d’autres médias, à commencer par le cinéma. 

Et justement, il est difficile de ne pas dresser le parallèle entre cette saga littéraire et le film Willow de Ron Howard, écrit par un certain Georges Lucas (le créateur de la saga Star Wars) et sorti en salles au milieu des années 80. On sent qu’à l’instar de sa Guerre des étoiles librement inspiré de Dune de Herbert, ici Georges Lucas a voulu rendre hommage à l’univers de Tolkien. Ainsi, alors que la guerre partout menace, un village de gens de petites tailles vit des jours heureux. L’un des villageois (Frodon/Willow) se retrouve destiné à une quête : amener une chose convoitée par le méchant (Sauron/Bavmorda). L’anneau d’un côté, une petite fille de l’autre. Le héros sera notamment aidé d’un sorcier blanc (Gandalf/Fin Raziel). Entre duels de sorciers, batailles chevaleresques et créatures fantastiques, on retrouve bien des points communs. 

Mais l’objet de cet article n’est pas seulement de décrire les similitudes entre Le Seigneur des Anneaux et Willow, mais aussi de voir comment ce dernier a inspiré l’adaptation en film de la saga de Tolkien par Peter Jackson.

En effet, il va sans dire qu’en tant que cinéaste et fan de Georges Lucas, Peter Jackson avait vu Willow. Or, les parallèles dans ce sens ne manquent pas non plus. 

On pourrait bien entendu noter que les tournages se sont tous deux déroulés en Nouvelle-Zelande. D’où la troublante impression de déjà vu dans certains paysages du film Le Seigneur des Anneaux, déjà visibles dans Willow. Toutefois, ce point doit essentiellement à l’origine kiwi de Peter Jackson et ne s’explique pas nécessairement par le film Willow bien qu’il ait pu trouver la confirmation de son projet.

Mais l’inspiration visuelle va bien au-delà de la géographie. Les cavaliers du Rohan (et notamment Eomer) ressemblent beaucoup à Airk Thaughbauer. Le duel de magicien entre Gandalf et Sarouman fait penser à l’affrontement entre Bavmorda et Fin Raziel. De même pour l’apparition de Galadrielle à Frodon, qui renvoie aussi à la rencontre entre la fée Cherlindrea et Willow.

Ces oeuvres se sont inspirées mutuellement. L’occasion de découvrir Willow

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s