Le questionnement de la nature humaine : Les animaux dénaturés

Qu’est-ce qui fait notre humanité ? Où se situe notre différence avec les autres mammifères ? Après tout, nous appartenons toutes et tous au règne animal.

Cette réflexion/interrogation n’a cessé de prendre de l’ampleur au fur et à mesure que la religion reculant, la science a posé de nombreux dilemmes aux Hommes. En effet, dans un monde où Dieu n’est plus le créateur de l’homme (et donc ne détermine plus par essence sa spécificité), quelle place pour les hommes ? Ce n’est pas un hasard si la plupart des oeuvres, qui se sont penchées sur cette question, suivent les travaux de Charles Darwin. Dès lors, si l’évolution (et plus précisément, un processus de sélection et de hasard) a été la clé de l’arrivée de l’homme, comment justifier les différences entre ce dernier et les autres ?

Ces réflexions s’inscrivent dans un premier bouleversement lorsque l’Européen du XVe siècle a rencontré d’autres peuples qui bien que présentant nombreuses caractéristiques physiques similaires avaient des différences (notamment couleur de peau). En attendant les travaux de la génétique qui ont permis de mieux éclairer « ces différentes apparences », l’Européen s’était là aussi questionné sur sa propre identité. La Controverse de Valladolid, demandée par l’Eglise pour trancher le sort des habitants du Nouveau Monde, offre un très bel exemple de ces interrogations.

Quoi de mieux pour interroger notre humanité que de la mettre en balance avec des espèces proches à un degré différent ? Deux oeuvres ont particulièrement abordé cette thématique : Les animaux dénaturés, le roman de Vercors et La planète des singes, le film de Franklin Schaffner.

Aujourd’hui, évoquons le premier. Dans ce roman, des anthropologues partis à la recherche du « chaînon manquant » (ce fameux intermédiaire entre l’homme et le singe) découvrent une population d’hominidés. Très vite, le statut de cette espèce se pose. Sont-ils des hommes et ont-ils les droits y afférents ? Ou sont-ils seulement des animaux et peuvent-ils être utilisés comme bêtes de somme ? Derrière la qualification juridique se pose de nombreuses conséquences pratiques. Dans le premier cas, si on veut les faire travailler, ils ont le droit à un contrat et à un salaire. Dans le second cas, on peut les exploiter sans limite.

Le roman, pourtant court, arrive à aborder les difficultés multiples des classifications, ainsi que des débats aussi bien sociologiques, philosophiques et juridiques que peut poser ce type de découverte.

La question de l’humanité (et ce qui n’est pas là et ne mérite pas nos égards) renvoie aussi certainement chez Vercors – son nom de résistant – au traitement de certains humains désignés comme des « sous-catégories » durant la 2e Guerre Mondiale (ex : les Juifs ou les Tziganes).

Les animaux dénaturés est un roman trop méconnu, qui invite pourtant à s’interroger sur les limites et les écueils de toute définition de l’être humain. Définition qu’aucune loi n’est pourtant venue déterminer, et donc délimiter.

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Alexie G. dit :

    Les animaux sont dotés d’empathie et d’intelligence, parfois même d’une forme d’humour. Alors certes aucun animal n’est apte à peindre , à écrire ou à composer ni même à comprendre un chef-d’oeuvre de peinture, de poésie ou de musique (comme la plupart des humainsd’ailleurs ). Mais aucun animal ne peut devenir un monstre de haine et d’ignorance comme les nazis des années 15-30 et ceux plus récents de Daesch, du PIR ou de la LDNA. Même le pire animal sur terre ne tombera jamais aussi bas qu’un de ces nazis ancienne ou nouvelle tendance. Les animaux, ce sont les poètes et certains peintres ou mystiques qui sont capables de les mieux comprendre, avec bien sûr certaines personnes travaillant respectueusement à leurs côtés. Ne perdons jamais de vue qu’une société capable de maltraiter des animaux est tout autant capable de maltraiter des êtres humains. D’une manière ou d’une autre (je parle en connaissance de cause ) bonne soirée

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s