Culottées : retour sur une oeuvre haute en couleurs

EPEYv7fW4AAk_Qv

(Exposition – Gare de Lyon)

En ce 8 mars 2020, Journée internationale de la femme, n’est-il pas temps de s’interroger sur la représentation des femmes dans nos sociétés ?

En effet, à regarder de plus près notre mythologie républicaine, et notamment le caveau qui rassemble les Grands Hommes de notre pays (avec un grand H pour ne pas oublier d’y inclure les femmes), la place des femmes semble clairement secondaire.

Est-ce à dire que patriarcat oblige, les femmes n’ont pu exister/se faire entendre/être reconnues dans nos sociétés que très récemment ? C’est certain que notre système phallo-centré a clairement repoussé et écarté bon nombre de femmes de talents, toutes disciplines reconnues. Combien de carrières empêchées ou brisées face à ce fameux « plafond de verre » ? N’oublions pas que lorsque Ségolène Royal se présenta à la Magistrature suprême en 2007 (pas au siècle dernier, mais bien il y a seulement 13 ans !), de nombreux hommes politiques se sont moqués de cette candidature, n’hésitant pas à s’interroger publiquement sur l’opportunité pour une femme de tenter la présidentielle. « Qui gardera les enfants ? » osa même un éléphant socialiste. En 2007 !

En parallèle de ce plafond de verre, le travail de sape à l’encontre de certaines femmes a été plus insidieux. Elles avaient réussi à percer, malgré les obstacles. Le récit mémoriel/historique s’est efforcé de les renvoyer dans les oubliettes de l’histoire. Ainsi, de Marie Curie parfois renvoyée au rôle de « femme de », et ce alors même qu’elle comptait deux fois plus de Prix Nobel que son mari ! Ainsi, de nombreuses autres femmes, aventurières, guerrières, scientifiques, politiques, artistes, qui surent se faire une place à la table des hommes, avant d’être « effacées » plus ou moins consciemment. Cette entreprise fut parfois le rôle de leur mari, de leur entourage ou de la société qui ne voulait pas que ces exemples fassent tâche d’huile.

C’est face à cette réalité que s’inscrit l’oeuvre dessinée de Pénélope Bagieu, Les culottées (2 volumes). Oeuvre majeure aussi bien sur le plan graphique (des dessins souvent à couper le souffle), que sur le plan éducatif en révélant au public 30 portraits de femmes qui ont su exister en leur temps, se faire une place. Si j’en connaissais certaines, force est de reconnaître que plus de la moitié m’était inconnue. L’occasion donc de faire sortir de l’ombre tant de femmes importantes que l’histoire a parfois feint d’oublier. Il y a en plus de très belles histoires, des récits propres à soulever l’âme et à donner du baume au coeur. Mention spéciale à celle consacré aux Soeurs Mariposas. Trois soeurs au destin tragique, mais trois soeurs fidèles à leurs combats et qui incarnent avec force la phrase « On ne peut tuer une idée avec des balles ».

La BD se décline aujourd’hui en série sur France 5 (gratuite et disponible ici). Un autre média pour faire connaître et diffuser ces modèles, ces exemples de femmes qui ont réussi à percer, à exister dans un monde d’hommes.

Une BD à (re)découvrir en cette journée spéciale.

De la même manière, je recommande fortement (en plus, c’est une oeuvre coécrite par une amie ) : Ni vues, ni connues, disponible désormais en format de poche). Ce livre vise très justement à sortir les femmes « invisibilisées ». C’est clairement une réussite


Voir aussi La femme dans la dystopie  et Les Testaments : la Servante Ecarlate a une suite, et quelle suite !

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Lucie dit :

    La France étant l’une des sociétés ayant le plus œuvré au monde pour l’égalité des sexes, certaines affirmations de cet article sont plus qu’excessives. Et hors sol.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s