Deux Conseils pour le prix d’un

Drôle d’histoire que je vais vous conter maintenant. Elle n’a pas bonne presse. Elle a certes pour elle le cachet de la vérité. Mais, à quoi bon la vérité lorsque celle-ci est tortueuse et inutilement compliquée ? Et puis, un article doit avoir un titre simple et efficace. Comme, « l’Union européenne décide… », « l’Union européenne ne trouve…

Brexit : un horizon inatteignable ?

Et une, et deux, et trois années. Trois ans après le référendum du 23 juin 2016, qu’écrire encore de nouveau sur ce Brexit dont personne ne voit – encore – la couleur. La date limite du 30 mars 2019 a été allégrement dépasse, sans que personne finalement ne s’en émeuve tant que ça en Europe. Le…

Le Brexit en 10 phrases

¤ « 350 millions de livres pour le NHS » : le NHS, véritable religion au Royaume-Uni, en proie continuelle à des difficultés budgétaires. Et voilà que les Brexiters promettaient de redonner à cette institution le solde du Royaume-Uni versé aujourd’hui à l’Union européenne. Qu’importe que le montant ne soit pas exact, le symbole était clair. Et…

Couple franco-allemand : divorce à l’italienne ?

Lors d’une réunion-débat en 2009, l’ancien directeur de cabinet de Jacques Delors, Pascal Lamy qualifiait l’Allemagne de « pragmatique et nombriliste » et la France de « volontariste et narcissique », soulignant alors que « lorsque le couple franco-allemand combine pragmatisme et volontarisme, ça marche ; lorsqu’il combine nombrilisme et narcissisme, rien ne peut fonctionner ». Difficile de trouver meilleur résumé des atouts…

Aborder les élections européennes : tout sauf une mince affaire

Il est encore trop tôt pour tirer un bilan définitif et complet de ces élections européennes 2019. Si la phase 1 s’est bien achevée dimanche 26 mai, la phase 2 faite de recomposition et tractations politiques est encore en cours, et pourrait, en fonction du résultat final, radicalement faire pencher l’analyse d’un côté ou de…

Alain Finkielkraut : la défaite de la pensée

Face à la répétition de logorrhées odieuses, il y a deux réponses adéquates possibles : l’ignorer par le mépris, ou y réagir avec plus ou moins de verve. Difficile de trouver le bon positionnement alors que les saillies successives de Monsieur Finkielkraut continuent de connaître une large diffusion. Par égard pour ce blog, j’éviterai de mettre les formulations employées, elle…