Un blog dure trois ans ?

Kyoto (55)

(Arrière-plan du blog il y a 3 ans)

Voilà le quatrième chapitre de cette aventure qui s’ouvre. Le Brexit a eu lieu … ne devrait pas tarder … connaîtra une fin … un jour, alors que les élections européennes elles arrivent. Et le Royaume-Uni y participera vraisemblablement (voir Elections européennes 2019 : attention au Brexit) !

Quel bilan tirer de cette année de blog, qui s’étend non pas sur le calendrier annuel, mais d’avril n-1 en mars n ?

Sans surprise, le Brexit continue d’occuper une place particulière sur ce blog. Il faut dire que, une fois de plus, l’année fut riche en rebondissements, crises politiques et stratégies granguinolesques. Ainsi de juin 2018 avec l’an 2 du Brexit (voir notamment Le labyrinthe du Brexit : par où la sortie ?) aux dernières secousses récentes (voir Un Parlement en opposition, un gouvernement en perdition : le Brexit en suspension), difficile d’imaginer processus plus chaotique. Clairement, la démocratie britannique se sera abîmée dans cet exercice qui aura révélé le pire de la politique et les biais du référendum. La principale leçon fut que depuis le prétendu accord de décembre 2017, rien n’a véritablement été acté.

Parallèlement, les élections européennes 2019 connaissent une véritable montée en charge sur ce blog, entre un sujet pris à bras le corps assez tôt et l’horizon calendaire qui se rapproche rapidement (voir notamment Dix bonnes raisons d’aller voter aux Européennes 2019 ! et Elections européennes 2019 : analyse des programme).

En raison du chaos permanent au Royaume-Uni, les élections européennes 2019 et le Brexit ont même su se téléscoper (voir Elections européennes 2019 : attention au Brexit). Cross-over ultime qui rivalise à n’en pas douter avec les dernières productions Marvel.

Seule concurrence notable : l’affaire Benalla qui se taille l’exploit de figurer parmi les 10 articles les plus lus de l’année 2018 (voir L’affaire Benalla : la communication en crise ?). Si les Gilets jaunes saturent encore l’espace médiatique, force est de constater que cela ne s’est pas traduit particulièrement sur ce blog, malgré cinq articles consacrés à ce sujet (voir le dossier ici).

On ne peut que regretter, à cet égard, le désinvestissement de la presse sur les élections européennes à venir, qui auraient mérité plus que quelques entrefilets ici et là, mais de constituer des relais directs auprès des électeurs afin de mobiliser les esprits sur un vote bien trop sous-estimé. Même le quotidien de référence, Le Monde, ne fait toujours pas figurer dans ses sujets d’actualité : les élections européennes 2019 ! Et ce n’est pas faire offense aux intéressés que de s’interroger sur la mise en lumière de sujets pourtant éculés comme Carlos Ghosn, la Libye ou Donald Trump.

Le Monde Européennes 2019

(Capture d’écran, en date du 12/04/2019)

En parallèle, comme à chaque fois, cette consultation aura abouti à une non-campagne, les partis se concentrant sur les sujets nationaux. Pour un parti comme La République En Marche qui avait fait de ce scrutin une échéance clé, on ne peut que déplorer une stratégie d’évitement du sujet et une faible mobilisation des acteurs. Faible mobilisation qui s’explique par la volonté du Président de la République de préempter ce sujet – assurément un plus – mais qui empêche une participation plurielle dans cette campagne. Il en faudra pas comme chaque année venir se plaindre du taux de participation (voir Elections européennes 2019 : l’abstention pour seul horizon ?).

Par ailleurs, une fois n’est pas coutume, j’aimerai remercier les personnes qui participent chacune à leur façon à la poursuite de cette aventure particulière :
– à V. pour ses éternelles relectures, aussi bien sur la forme que sur le fond ;
– à L. pour ses commentaires toujours complets ;
– à A-G. pour tout le reste et bien en plus encore (mention spéciale pour ses dessins*).

Le 14e billet après celui-là permettra à ce blog d’atteindre un seuil non-négligeable de 300 publications, qui touchent les sujets les plus diverses, même si beaucoup touchent de près ou de loin l’Europe. Qu’adviendra-t-il de ce blog dans les prochains mois ? Je ne sais pas encore. Sa forme évoluera certainement. J’aimerai le compléter, l’organiser différemment, y développer de nouveaux contenus. Je suis pour l’instant contraint par le temps, ayant malgré tout parfois quelques difficultés à jongler entre mes obligations professionnelles et ce blog. Il continuera d’accompagner le processus du Brexit.

A suivre…


Voir les premiers bilans :
¤ Un an de blog : ça se fête ? : an 1 du blog
¤ Blog : an II : an 2 du blog

*Voici une sélection de dessins qui ont illustré des articles de ce blog :

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s