Abécédaire du Brexit

P1020657

(Parade – Londres, 2013)

Avenir. La première question posée par le Brexit fut : « l’Union européenne survivra-t-elle ? » Résultat, un livre blanc de la Commission – encore – et cinq scénarios (voir Les 27 en quête d’un cap).

Boris Johnson. L’un des deux trublions du Brexit. Fanfaron devenu discret depuis les difficultés rencontrées par le Royaume-Uni pour sortir de l’Union européenne (voir Qu’arrive-t-il au camp du Brexit ?)

Cour de justice de l’Union européenne. Un acteur oublié du Brexit qui pourrait bien compliquer sérieusement les désirs anglais de se soustraire à son autorité (voir Brexit : à quand une intervention de la Cour de justice de l’Union européenne ?)

David Cameron. Homme politique entré dans l’histoire pour avoir joué à la roulette russe électorale. En l’espèce, un référendum. Pourtant, ce procédé a des limites. (voir Le référendum, outil démocratique ou arme populiste ?)

Ecosse. Partie du Royaume-Uni restée attacher au continent. De là à demander son indépendance ? (voir L’Ecosse, une indépendance pour l’Union ?)

Farage. Second trublion du Brexit. Content de recevoir un salaire versé en euros par l’Union européenne tous les mois.

Good game. Expression du vainqueur au vaincu après le « Crunch » (voir

Houleuses. Comme l’état des futures discussions budgétaires (voir Budget européen : avenir difficile (2/2))

Imagination. Un tel événement devait bien susciter l’imagination des écrivains (voir Brexit : tragédie shakespearienne)

Jeudi. Jour d’élection au Royaume-Uni. Jour d’échec pour les hommes politiques britanniques qui veulent renforcer leur légitimité par le processus électoral (voir Brexit : l’inconséquence électorale)

Kafkaïenne. Adjectif décrivant la position du Royaume-Uni qui veut être dans le marché intérieur sans payer ni appliquer les règles européennes (voir Le Brexit, et maintenant les négociations ?)

Lol. Réponse de l’Union européenne à la position britannique décrite ci-dessus.

May. Premier ministre actuelle du Royaume-Uni, se retrouve en première ligne pour gérer un processus auquel elle s’était opposée durant la campagne référendaire. En situation précaire aujourd’hui.

Négociations. Elles ont été longtemps attendues, les voilà enfin débutées. Vous avez vu un changement ? (voir 3…2…1… Brexit !)

Original. Comme le système britannique à plus d’un titre (voir Le particularisme anglais à l’épreuve du Brexit).

Propositions. En pagaille depuis le Brexit. L’imagination est aussi entre les mains des hommes politiques (voir L’Europe, et maintenant les idées ?)

Question. Ce processus est souvent utilisé pour demander l’avis du peuple sur les sujets européens. Contrairement à une croyance commune, il est généralement suivi d’effet. (voir Référendums et Union européenne : la construction européenne à l’heure de la souveraineté populaire

Remain. Tentative de certains Britanniques et Européens de revenir en arrière. Synonyme : mauvaise idée (voir Le Bremain : tout sauf une sinécure).

Shakespeare. Une belle langue en « voie de disparition » d’après Jean-Claude Juncker. En attendant, deux billets sont dans cette langue (voir notamment Brexit fog in Channel! et Brexit: a good thing for Europe?).

Traités européens. Notamment l’article 50 du Traité sur l’Union européenne (voir Le jour d’après le Brexit)

Union européenne. Entité souvent mal-aimé, mais dont il est bien difficile de se débarraser (voir Les populismes à l’épreuve de l’Europe)

Victoire. Pas vraiment pour le Royaume-Uni, mais pour l’Union européenne (voir Brexit : une bonne chose pour l’Europe ?)

Waterloo. Terrible défaite française contre les Anglais notamment. Le temps où les Anglais comptaient encore (voir La tentation du passé).

Xénophilie. Sentiment actuellement en recul au Royaume-Uni (voir Brain Dead ou le néant de la politique)

Yoga. Cours que doit prendre Theresa May pour tenir face aux obstacles (voir Brexit : le chemin de croix de Theresa May)

Zigzag. Le Brexit défendu par Theresa May. Un coup « soft », un coup « hard ». En réalité, juste flou (voir En avant pour le « flou » Brexit)

 

2 commentaires Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s