Europe : Unis face à l’adversité

ch_ur3twwaafywu

(Dessin @annegaellon sur Twitter)

9 mai 1950. 23 avril 2016. Deux discours à plus d’un demi-siècle d’intervalle. L’un lance l’Europe des projets. L’autre évoque l’Europe du concret. Le premier, prononcé par le ministre des affaires étrangères de l’époque, Robert Schuman, était plein d’espérance quant aux possibilités futures. Le second par le président américain, Barack Obama, est emprunt d’admiration pour les réalisations passées.

Le premier est historique à bien des égards, lançant une construction qui loin de s’être achevée avec le temps, est un véritable chantier à ciel ouvert. Le second, dont l’histoire jugera de son importance, regard de l’extérieur sur l’Europe, rappelle le chemin parcouru.

En effet, l’Europe ne s’est pas faite d’un coup, ni dans une construction d’ensemble, mais par des réalisations concrètes. En un demi-siècle, ont été ainsi mis en place le premier marché intérieur, la deuxième zone monétaire, le seul ensemble sans guerre – même commerciale – entre ses membres. Ont été réunis 500 millions d’habitants et 28 Etats ! En un mot, et ce sont les chiffres qui parlent, la première puissance mondiale devant les Etats-Unis, représentant un quart du G20. L’Union est aussi le premier contributeur pour l’aide à l’égard des pays en développement et l’une des rares puissances à s’être engagée sur le protocole de Kyoto, effort poursuivi aujourd’hui en étant à l’avant-garde de la lutte contre le changement climatique.

Toutes ces réalisations ne constituent évidemment pas une conclusion à l’action de l’Union européenne ; elles n’en sont qu’un point d’étape, comme le relève le président Obama. Mais, ces solidarités de fait doivent servir d’appui pour aller plus loin ensemble.

De nombreux défis attendent l’Europe aujourd’hui, confrontée notamment à une triple crise des réfugiés, de la zone euro et de l’emploi. Ces problèmes ne sont pas nationaux, ils appellent des solutions européennes. Plus que l’incapacité des Etats à y faire face, ce qui frappe, c’est l’incapacité des institutions à y répondre ! Des maux caractéristiques de l’Union européenne, en somme.

Pourtant, les institutions de l’Union disposent de pouvoirs considérables pour agir contre ces crises. Mais, elles n’arrivent pas à y faire face. Que manque-t-il alors ? « Rien n’est possible sans les hommes, rien n’est durable sans les institutions », avait dit Jean Monnet, l’un des pères fondateurs de l’Europe. Quand il s’agit de construire et d’investir un projet, les hommes sont nécessaires. Cependant, sans personnes pour l’incarner, l’institution devient fragile. Les institutions elles-mêmes ne peuvent être durables sans des hommes capables de les animer.

Où sont justement les hommes et les femmes censés incarner la force de ce projet ? Aucun des dirigeants européens ne vient dans les grands médias exprimer ses propositions sur l’Europe. Aucun des dirigeants nationaux ne vient dans ces médias parler de sa vision de l’Europe. Résultat, ce sont un président américain et un pape argentin qui rappellent à l’Europe ses réalisations et ses idéaux, et qui l’encouragent à poursuivre cette dynamique. En ce 9 mai 2016, il serait temps que ce grand projet dispose de mains pour le porter, de voix pour l’expliquer.

Actuellement, les dirigeants sont plus accaparés par les commémorations du 8 mai que par la célébration du 9 mai. Pourtant, cette date doit être l’occasion de se réunir entre Européens, des Finnois aux Grecs, des Allemands aux Polonais, des Lettons aux Maltais, des Anglais aux Français. Entre ces peuples, les haines se sont tues, les murs sont tombés. Plutôt que le repli sur soi, plaidons la confiance dans l’autre, dans un vivre-ensemble européen. Si l’Union vit de sa diversité, elle ne peut grandir qu’à travers son unité. Ce qui nous rassemble aujourd’hui doit être plus fort que ce qui nous a divisé.

Vive le 9 mai, vive l’Europe !


Nouveau Président, nouvelle doctrine : Trump : une chance pour l’Europe ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s